The World : Renaissance Index du Forum
The World : Renaissance
Un petit forum de jdr dédié à DotHack, la série.
 
The World : Renaissance Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Fiona Wildrose ::

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    The World : Renaissance Index du Forum -> Forum Général -> Fan Fictions
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fiona Wildrose
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 28 Juin - 11:07 (2007)    Sujet du message: Fiona Wildrose Répondre en citant

Sur une petite île, loin à l'Est de l'archipel Impériale, dans un petit village situer dans le coin Nord-Ouest de cette île, vît une petite famille d'éleveur de chocobos.

-Fiona, tu as encore oublié de laver le box de Tini.

-Non maman, j'ai pas eu le temps. Ya la vielle Naru qu'à fait tout un plat d'une petite écharde de rien du tout et j'ai mis l'après midi pour découvrir ce qui n'allait pas. Je le laverais demain si j'ai le temps, après ma cueillette d'herbe bleu avec Rina. Au fait, j'ai vu un type bizarre près des enclos. Tu devrais dire à papa de faire attention cette nuit, on sait jamais.

-Oui, ne t'inquiète pas pour cela, ton père sait ce qu'il fait. Il a demandé à Gérald, le forgeron, de l'aider à monter la garde cette nuit. Roh, ne fait pas cette tête, tu me rappelles un pochigusos malade. N'essaye même pas de sortir en douce cette nuit, ou ton père va t'arracher les yeux...

-Oui maman.

-Bien, finit ton assiette et va te coucher.

Sur ces mots, la mère alla faire la vaisselle dans la cuisin et Fiona fît simplement ce qu'on lui dit... La nuit se déroula sans accroc et le lendemain matin, au aurore, Fiona se leva et se lava sans mot dire. Elle était magnifique, on la disait la plus jolie fille du village, voir même de l'île. Et elle était rousse, les cheveux aux épaules, lissent et soyeux comme un cours d'eau, immuable. Elle s'habilla de sa tenue de cuir habituelle. Mais déjà sa physionomie de femme commençait à se voir, car elle ne put fermer sa tenue en haut du torse. Malgré sa petite taille, elle entrait dans une période de sa vie ou tout allait trop vite... Elle avala un petit déjeuner rapide et disparu par la porte de la maison.

-décidément, cette gamine pousse vraiment trop vite...soupira la mère.

-J'ai oublié ma besace...j'y vais.



Fiona se dirigea directement vers la maison du maitre alchimiste et une fois devant, appela sa copine.

-Rina, remues toi. Faut aller chercher ces Herbes bleus, j'ai pas toute la journée moi... encore un box à laver en rentrant.

La porte de la maison s'entrouvrit, laissant apparaitre une jeune tête brune.

-Ouai, j'arrive...

Deux minutes plus tard, Rina sortait avec elle aussi une besace mais un panier en plus.

-T'est au courrant ? ya un type louche qui rôde depuis hier soir.

-Je sais, mon père et le forgeron on dut monter la garde près des enclot à chocobo toute la nuit.

-Moi il va me falloir de l'Amandine et des champignons fous. Mon père n'en a plus et c'est encore sur moi que revient l'honneur d'aller en chercher, comme y dit.

-Ba, il me faut de l'herbe bleu pour la vielle Naru. Elle c'est encore écorché une patte.

-Si on ce dépêche on pourra surement aller dans la clairière aux milles feux pour manger à midi.

-Oui, c'est ce que je me disais aussi.

Cest ainsi que les deux jeunes demoiselles quittèrent le village et ne se doutant pas un seul instant de ce qui allait arriver à leur famillent...

-Rina, le soleil est déjà haut, tu devrais te dépêcher de finir.

-Ok, il ne me manque plus qu'un ou deux brins d'Amandine, je suis persuadé d'en avoir vu par ici l'autre fois... A les voilà. C'est bon pour moi. J'ai pris du pain et du fromage, avec un morceau de crocobuis pour ce midi. Ca te va ?

-Moui, je rafolle pas trop du crocobuis, mais je ferais avec.

Les deux jeunes filles arrivèrent vers 14h dans la prairie des milles feux. Elle avait été batisé ainsi car, la nuit, les millier de luciole dansant en cercle illuminait toutes la clairère.

-J'aime bien cet endroit, Rina. Dommage que ma mère ne veut pas que j'y vienne de nuit. c'est tellement beau ici...

-J'aime pas les lucioles...Tien c'est quoi cette fumée ?

-De quoi ? Où ?

-Bin là, regarde, en direction du village.

-oui je la vois. Bizarre, ils ont pas prévu de brûler quoi que ce soit aujourd'hui...Ils nous auraient prévenu non ?

-Et puis y'avais le rôdeur hier... Tu crois que....

Rina ne finit pas sa phrase, et les deux gamines se regardèrent avec angoisse. La fumée était dans noir profond et en y regardant bien, on discernait plusieurs colonnes de fumée... Les deux gamines paniquèrent alors et ce ruèrent vers leur village. Fiona eu la présence d'esprit d'invoquer deux chocobo pour gagner du temps sur retour, car il n'y avait pas de monture plus rapide dans toute l'île.

Une fois sur place, les deux jeunettes restèrent interdite devant leur maison, car tout était en flamme. Il n'y avait plus que des flammes. Plus trace de vie quelconque. Fiona couru et voulu aller dans sa maison mais Rina l'en empêcha. C'était de suicide que d'aller dedans. Puis elles tombèrent à genoux, se serrant l'une contre l'autre et pleurant leurs familles disparus...

Un cri retenti alors dans le village. La voie brisée d'une gamine ayant tout perdu. Puis un râle. Faible au début, mais prenant rapidement de l'ampleur au fur et à mesure qu'il approchait. Fiona et Rina était trop bouleversées pour s'en rendre compte, mais une chose s'approchait d'elles. Une sorte de créature difforme, ressemblant vaguement à un orc. Cette chose tenait une hache et avait le regard vitreux. Mais elle approcha des filles avec cette lente immuabilité qu'avait les rivières.

Ce fut Fiona qui la vit en premier et, ce levant difficilement, lui cria :


-C'est toi qui a fait tout ça... Cela ne peut être que toi !

Sur ces mots et avec cette lente résolution, elle fit appelle à son deuxième anneaux, le premier invoquant un chocobo. Mais celui-ci était bien différent, car il permettait d'appeler un ours. Et ce dernier répondit favorablement et apparu subitement entre Fiona et la chose. L'ours regarda Fiona et compris, les mots ne pouvant décrire le regard de la jeune druide.

Ainsi fut scellé son destin. L'ours chargea l'orc et le broya entre ses pattes immense. Mais une sorte d'ombre sortie du corps disloquer de l'orc et rampa sur le sol jusqu'au toit de la maison la plus proche pour prendre forme. Un immonde spectre était là, devant elle et, elle se savait impuissante. Elle comprit alors pourquoi sa mère avait disparue, car elle non plus n'avait rien pu faire contre ça. Le spectre désintégra l'ours et tout espoir fut perdu. Résigné à mourir, Fiona se laissa choir mollement sur le sol durcit par la chaleur embiante.


Un bref éclat de lumière et cette sensation de légèreté. Une voie, aussi tendre que celle de sa mère...Fiona essaya d'articuler quelque chose. Mais elle ne parvint qu'à chuchoter...

-Suis-je morte?

-Bien sûr que non mon enfant, tu est en sécuriter maintenant.

Fiona ouvrit ses yeux encore brouiller par les larmes et elle crut voir une ange. Mais elle sombra aussitôt dans un profond sommeil, épuisé moralement de la perte de toute sa vie.

Fiona se réveilla en sursaut et tous les évenements d'avant son sommeil lui martelait les yeux par de petit flach. Elle revoyait encore toutes les flammes et cette ombre. Puis quelqu'un entra sans faire de bruit et lui parla doucement, ce qui la fit sursauter.

-As-tu bien dormis ?

Fiona se retourna pour voir son interlocutrice. Elle était vraiment belle, ses cheveux blonds lui déscendait en bas des reins, mais ses longues oreilles en pointe en disais long sur ses origines.

-Maman...

-Elle est morte, j'en suis navrée. Nous sommes arriver trop tard, toi et ton amie êtes les seules survivantes...

La présence de l'elfe semblait apaiser Fiona, mais elle resta dans sa cabine, sans même demander où elle était. Et sans rien dire d'autre d'ailleur.

-Nous allons vous déposer dans la capitale. Il serait trop dangereux pour vous de nous suivre là où nous allons. Repose toi ici en attendant. Nous y serons d'ici une petite heure.

C'est ainsi que Rina et Fiona se retrouvèrent seules et orphelines dans une ville qu'elles ne connaissaient que trop peu. Et de la commença la longue histoire qui était la leur...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Juin - 11:07 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    The World : Renaissance Index du Forum -> Forum Général -> Fan Fictions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
WorkStation[fusion] © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com